L'équipe artistique
leurs portraits

Auteur et metteur en scène, Christian Dura est l’un des maîtres de la Revue en France. Le Paradis Latin lui doit en particulier quatre grands succès : ses revues Champagne, Hello Paradis, La revue du Centenaire et, il y quelques années, la comédie musicale Le Rayon Bleu, qui enchanta des milliers de jeunes spectateurs. Homme de théâtre et de télévision, il a écrit et dirigé de nombreuses pièces, dont La Femme de cristal, moment fort du Festival d’Avignon en 1995. Aujourd’hui les téléspectateurs le connaissent comme Directeur artistique de la série télévisée Les Simpson.

Le cinéma mobilise également tout son talent. Jugez-en : il est l’auteur des adaptations françaises des principaux films de Steven Spielberg, George Lucas, Ridley Scott, James Cameron, Clint Eastwood, Robert Zemakis, Alan Parker, Brian de Palma, Oliver Stone, Pedro Almodovar, Mike Nichols, Abel Ferrara, et d’autres encore…Il a également écrit les dialogues des films musicaux Autour de Minuit de Bertrand Tavernier, de Cotton Club de Francis Ford Coppola et de Bird de Clint Eastwood.

Christian Dura
Metteur en Scène

Christian Dura Paradis Latin Cabaret Christian Dura Paradis Latin Cabaret Christian Dura Paradis Latin Cabaret
La musique est son royaume. Du disque à la télévision, du film à la comédie musicale et à la revue de cabaret : ainsi pourrait-on définir l’itinéraire de Jean- Daniel Mercier. Il a orchestré et dirigé musicalement les disques des plus grands (Trenet, Dalida, Antoine, Voulzy, Souchon et même du «guignol» Yves Lecoq), composé la musique des films Au revoir, à lundi (Miou Miou et Carole Laure), Rendez-moi ma fille et arrangé celle des feuilletons télévisés Arsène Lupin, Les Evasions célèbres, Tom Sawyer, les Trois Mousquetaires et d’autres…. Broadway lui doit la musique des comédies musicales les Incroyables et les Incroyables II, Séoul celle de Rendez vous à Paris et Londres les «hits» de la comédie musicale «Y »
Mais la passion cachée de Jean-Daniel Mercier reste la revue de cabaret. Il la découvrit …au Paradis Latin, aux côtés de Jean-Marie Rivière qui, dit-il, lui a vraiment «appris son métier» et lui demanda de co-signer la musique de Nuits de Paradis. Plus tard, Christian Dura, qui avait appris à l’apprécier, lui
demandera les musiques de Champagne, de Hello Paradis. Enfin, le Paradis Latin lui doit le succès de la musique de Viva Paradis & Paradis d’Amour, vue par plus de deux millions de spectateurs. Autant de succès qui contribuent à affermir sa réputation et celle, mondiale, du Paradis Latin.

Jean-Daniel Mercier
Compositeur

Chorégraphe américaine de renommée internationale, qu’on s’arrache des deux cotés de l’Atlantique, Molly Molloy a signé les ballets de plusieurs grands succès mondiaux, et en particulier, récemment, des comédies musicales Chess à Brodway et Y à Londres.
Pluridisciplinaire et d’une créativité éclectique, elle règle aussi bien les chorégraphies de concerts de rock pour Johnny Halliday que celles de ballets pour l’Opéra de Paris ou la Comédie Française. Paradis d’Amour est sa quatrième revue pour le Paradis Latin, après les succès de Hello Paradis, Champagne & Paradis d’Amour. Professeur émérite, elle a enseigné au Royal Ballet de Londres et à l’Opéra de Paris.

Molly Molloy
Chorégraphe

Un des talents les plus prometteurs dans la génération des jeunes stylistes français. Formée à la richesse des créations italiennes et françaises. Elle est diplômée de l’Institut de Haute couture Cataldo de Rome et de l’Ecole Jeoffrey Byrs, à Paris.
Ingrid Israël collabore d’abord avec Guy Laroche et Jacques Esterel. Attirée très tôt par la beauté des costumes au cabaret, elle fait ses premières armes au Paradis Latin à partir de 1995 sur certains tableaux nouvellement créés de la Revue Viva Paradis. Sa réussite lui vaut de se voir confier cinq ans plus tard la conception de l’ensemble des costumes du spectacle Paradis d’Amour.

Ingrid Israel
Styliste et Costumes

Jacques Rouveyrollis est sans conteste le plus fameux «créateur lumières» de France. Aznavour, Souchon, Cabrel, Dutronc, Sardou, Halliday, Jean- Michel Jarre , et d’autres , lui doivent l’éclairage de leurs spectacles. Au théâtre, Jérôme Savary, Alfredo Arias, Jean-Luc Tardieu, Jean-Luc Moreau font appel à lui. A l’Opéra, il signe les lumières pour Roman Polanski, Maurice Béjart et cöté comédies musicales, il éclaire Starmania, la Légende de Jimmy, Lili Passion, Roméo & Juliette en 2005 au Colisé de Rome, Ben Hur au Stade de France en 2006 .... Un talent reconnu, et consacré par deux Molière 2000 et 2002 de la Meilleure Lumière.

Jacques Rouveyrollis
Créateur Lumières