Aujourd’hui, il est temps de mettre à l’honneur une de nos Petites Mains, très précieuses ici au Paradis Latin : Jonathan, surnommé Jon.

Jon est non seulement une des petites Mains, mais aussi les yeux du Paradis Latin. Armé d’un appareil photo ou de son téléphone, il sublime et immortalise des moments uniques en loges et derrière la scène. Complètement infiltré derrière les projecteurs, découvrons comment Jon allie métier et passion.







L’amour du spectacle

Jon est costumier/habilleur au Paradis Latin depuis 2 ans et demis, et a très vite sur trouver sa place. Originaire de Franche Comté, il y étudia le métier de costumier avec option habillage pendant 4 ans. Grâce à ses études, Jon a eu l’opportunité d’effectuer différents stages à Paris, où il décida par la suite de s’y installer et de tenter sa chance.

Très vite passionné par des films iconiques comme Burlesque avec Cher et Christina Aguilera, ou encore le très connu Moulin Rouge avec Nicole Kidman, Jon est sous le charme : « J’ai toujours voulu travailler dans le milieu du spectacle car c’est un monde qui me fait rêver depuis que je suis enfant, et c’était un peu comme un rêve inaccessible puisque je viens d’un tout petit village de campagne dans l’est de la France. » nous confie-t-il.


Du rêve à la réalité

Toujours motivé par son rêve d’appartenir au monde fabuleux mais féroce du spectacle, Jon a du s’accrocher et sacrifier beaucoup pour réussir à réaliser son rêve. Et c’est grâce à son acharnement qu’il réussit, et intégra le monde du Cabaret au Paradis Latin.

« Avoir aujourd’hui la chance d’être dans les loges du Paradis Latin tous les soirs est quelque chose de réellement magique. » nous dit-il.

En effet, de la magie il n’en manque pas : une troupe de danseurs et danseuses dynamiques, des artistes et acrobates incroyables, et en prime, un esprit de famille comme on en voit rarement.

The right man at the right place ! Sans Jon et ses collègues, le spectacle comme vous le connaissez n’existerait tout simplement… pas.

Jon nous explique : « Mon travail au Paradis est principalement centré sur l’habillage des artistes pendant le spectacle et l’entretien des costumes. […] Nous n’avons pas le droit à l’erreur car sans les habilleurs, il n’y aurait pas de spectacle. Le public ne le voit pas mais il y a autant de mouvements en coulisses que sur scène ! »












Souriez, vous êtes photographiés !

En plus de la couture et l’habillage, Jon se passionne pour la photographie.

« Je trouve que c’est une chance unique d’être présent tous les soirs dans les loges d’un cabaret, je voulais donc immortaliser ces instants. ».

En effet, il s’en passe des choses à voir derrière les projecteurs : des moments de rires, de stress, de précipitation, d’entraide…

« Mon but est de sublimer les filles, qu’elles aient des photos à la hauteur de leur beauté […], capturer le meilleur d’elles-mêmes » nous explique-t-il.

De cette passion, il a décidé d’en faire un livre qui s’appellera « Backstage ». Un livre que la Troupe pourra offrir en guise d’au revoir, en cadeau souvenir. Il espère aussi pouvoir le faire éditer afin que ce livre puisse être mis à la disposition du public.

Est-ce que vous aussi vous aimeriez repartir avec ce souvenir du Paradis Latin ?


Des rêves sans frontières

Jon n’a pas fini de nous surprendre et se donne corps et âme à son métier. Désireux d’apprendre et de donner le meilleur de lui même, le spectacle n’en est que plus beau grâce à son dynamisme et à l’énergie qu’il prodigue aux artistes tous les soirs.

Bien qu’il soit heureux dans ce qu’il fait au Paradis Latin, Jon rêve toujours plus loin et plus grand.

Il nous explique : « J’aimerais continuer mon métier de costumier/habilleur sur Paris et découvrir d’autres beaux endroits comme celui là, puis pourquoi pas partir à l’étranger et réaliser mon rêve le plus fou… Broadway ? »

Si vous voulez en savoir plus sur son travail, n’hésitez pas à suivre sa page instagram : @haus_of_jon








Découvrez davantage de ses clichés :

Nous sommes présents sur ces réseaux ! N’hésitez pas à nous suivre pour être sûr de ne rien manquer !

                    

Retrouvez tous nos articles ici !

© Couverture : Dominique Secher Hans Lucas